Accueil  >  L'histoire de Libéron
Les années 80 : et le bricolage devient plaisir! :
Le bricolage se développe dès les années 70. Au départ synonyme de corvée et de nécessité budgétaire, il se limite aux réparations et à l’entretien. Mais dans les années 80 la perception de la maison change : elle devient lieu d’échanges et de convivialité. Le bricolage devient un loisir partagé par toutes les classes sociales et fait de nouvelles conquêtes : les femmes !

Les brocantes, vide greniers et dépôts vente se multiplient et rassemblent chineurs et décorateurs en herbe impatients de dénicher "la" pièce oubliée qu’ils pourront restaurer ou transformer.
Les effets décoratifs de Libéron surfent sur cette tendance de fond et permettent à chacun d’exprimer créativité et personnalisation au gré des envies : peinture à la caséine, patines, glacis, effet craquelé et peintures à essuyer, rappellent l’esprit des meubles du sud...

Les Français redécouvrent aussi l’authenticité et la beauté des matériaux naturels pour les sols : bois, tomette et grès ont de nouveau leur préférence. Libéron complète sa gamme d’entretien des sols, d’une ligne dédiée aux marbres.

Loin du style unique, la décoration mélange époques, cultures et tendances au gré des humeurs et de l’imagination.    
Histoire de Libéron
Quelle est la place de la maison dans la vie des Français ?

Essentielle, puisqu’elle remporte 63% des suffrages précédée uniquement de la famille. Le travail et les loisirs passent ensuite.

Etude Cétélem, 2002 @ IPEA Meubloscope 2001.